L’alimentation locale en projet, un serious game au service des CCP


Comment œuvrer au rapprochement de perceptions des acteurs pour permettre de dépasser certains freins au développement des CCP ?

Dans un contexte national français qui incite au développement de Projets Alimentaires Territoriaux et place les collectivités territoriales devant une responsabilité accrue de mise en place et d’animation d’une gouvernance alimentaire à l’échelle de leurs territoires. Pour ne pas investir de nouvelles démarches institutionnelles déconnectées des attentes d’autres acteurs, un préalable (parmi d’autres) doit être surmonté par les collectivités : permettre à une diversité d’acteurs des CCP de se comprendre.

La création du serious game « l’alimentation locale en projet » est le fruit de cette réflexion et porte une double ambition : proposer un support d’animation facilitant le partage de connaissance entre acteurs des CP et permettre de développer une approche scientifique d’observation complémentaire aux travaux déjà menés (notamment à travers des enquêtes par questionnaires et entretiens).

Le serious game « L’alimentation locale en projet » est un jeu de plateau dans lequel des joueurs interprètent des personnages prédéfinis (producteur, collectivité, Organisme professionnel d’accompagnement, consommateur). Chaque personnage dispose de ressources (temps et argent) à allouer à différentes actions dans le but de les voir se réaliser. L’enjeu de la partie est en effet de réussir à mettre en place des actions d’alimentation locale proposées sur le plateau, chacune nécessitant l’allocation de ressources dont un personnage seul ne dispose pas. Celles-ci sont au nombre de neuf : marché de producteurs, magasin de producteurs, AMAP, installation de producteurs en CCP, restauration collective, chantier d’insertion maraîchage, jardins collectifs, magasin tenu par un commerçant, annuaire ou labellisation locale.

L’animation est organisée en plusieurs temps : En amont du jeu, les consignes permettant la compréhension de l’objectif (réaliser les actions), l’utilisation des ressources (temps, argent) et les différentes phases d’un tour de jeu, sont données. Il n’est pas question ici d’influencer les joueurs sur les formes de coopération à mettre en place mais bien de les positionner face à un objectif à réaliser et de les laisser gérer au sein du groupe les contraintes induites par le nombre limité de ressources disponibles (toutes les actions ne sont pas réalisables dès le premier tour de jeu) et par la nécessité de coordonner des investissements (prioriser certains investissements). Le jeu en lui-même s’organise entre temps de positionnement individuel des investissements et négociations collectives en vue de trouver des consensus. Une contrainte de temps régit les interactions entre joueurs puisque la partie est arrêtée au bout de 40 minutes. A l’issue de ce temps de jeu, un bilan matériel des actions réalisées est tiré de l’observation du plateau et du nombre de tours réalisés. Un échange entre participants est ensuite proposé sur les formes de coopérations mises en place, ainsi que sur les différentes représentations et priorités en matière de CCP, et sur les stratégies de développement de l’alimentation locale. Sur le plan méthodologique, chaque animation fait l’objet d’un enregistrement audio et vidéo afin de permettre une analyse des interactions et une comparaison entre les groupes de joueurs.

Ce jeu a déjà été testé une dizaine de fois auprès de publics divers, plus ou moins sensibilisés à la question des CCP. L’équipe de chercheurs de Geolab à l’initiative de ce jeu souhaite désormais proposer l’organisation de sessions en Nouvelle Aquitaine afin de remplir les deux objectifs initiaux (animation pour un meilleur partage de connaissance, recueil de données scientifiques).

Si vous souhaitez en savoir plus sur le jeu ou la possibilité d’organiser une session, contactez Marius Chevallier : marius.chevallier(at)unilim.fr ou Julien Dellier : julien.dellier(at)unilim.fr.

Geolab - Marius Chevallier - 39E rue Camille Guérin - 87036 Limoges Cedex
Ruralités - Samuel Arlaud - 5 rue Théodore Lefebvre - 86073 Poitiers Cedex 9
Bordeaux Sciences Agro - Nathalie Corade - 1 cours du Général de Gaulle, CS 40201 - 33175 Gradignan Cedex