En bref

Les circuits de proximité sont à la mode. On leur prête de nombreuses vertus : restaurer la confiance des consommateurs dans un contexte de scandales sanitaires, améliorer le revenu d’une profession qui décline quantitativement, lutter contre l’isolement des agriculteurs dans des campagnes désertifiées, limiter les transports, améliorer la fraîcheur des produits, etc… À l’inverse, ils reçoivent des critiques concernant l’augmentation de la charge de travail, leur faible poids économique, leur difficulté à fournir la restauration collective, etc.

L’observatoire propose de mettre en face de chacune de ces idées actuelles des données objectives qui constitueront des références communes dans les débats. Le comité scientifique recherche et sélectionne ces données en assurant la transparence de leur production.

Un effort particulier est fait pour établir un suivi interrégional de l’évolution des circuits de proximité sur les deux régions à partir de quelques indicateurs sélectionnés en fonction des centres d’intérêt des acteurs.

Une suggestion d'indicateur ou des données à partager ?

Contactez l’équipe de l’observatoire :